Arpenter les rues de Valencia à l’approche du printemps est toujours quelque chose de particulier. Mais rien à voir avec les agréables premières chaleurs qui parsèment le sud de l’Espagne. Non. C’est à cette époque de l’année qu’ont lieu les traditionnelles Fallas pendant près de trois semaines. Seulement, il serait injuste de résumer cette fête aux ninots, grands personnages construits pour l’occasion. En effet, vivre, les Fallas, c’est s’immerger dans une Histoire, une culture, une communauté, un cadre… Autant d’éléments rassemblés et célébrés avec force.

Un tour aux Fallas : tradition entre générations à Valencia
C’est au mois de mars qu’ont lieu les traditionnelles Fallas pendant près de trois semaines. Seulement, il serait injuste de résumer cette fête aux ninots, grands personnages construits pour l’occasion. Légende : C’est au mois de mars qu’ont lieu les traditionnelles Fallas pendant près de trois semaines. Seulement, il serait injuste de résumer cette fête aux ninots, grands personnages construits pour l’occasion.

Dans les rues de Valencia, un hommage à la culture ancestrale locale

Certes, à l’instar de nombreux festivals de cette envergure, la fête ne bat pas son plein pendant trois semaines. Toutefois, l’effervescence monte crescendo tout au long du mois de mars. Ainsi, au fur et à mesure que l’atmosphère méditerranéenne retrouve sa moiteur naturelle, l’agitation bouillonne dans les rues de Valencia. Il n’y a qu’à se rendre chaque après-midi sur la Plaça de l’Ajuntament pour s’en rendre compte. En effet, c’est là qu’est tirée chaque jour la Mascléta. Cette série de pétards monumentale est chaque jour un peu plus suivie jusqu’à l’apogée des Fallas.

Place à la Mascléta !
Chaque après-midi, la Mascléta est tirée sur la Plaça de l’Ajuntament.

Valencia entre passé, présent et futur

Et cet apogée a lieu au lendemain de la Plantà ! Cette fameuse nuit où les ninots doivent absolument être terminés. C’est alors le début de quatre jours de fête. Mais plus qu’une fête, c’est surtout la célébration de la culture valencienne. Comment voir autrement les reines des Fallas, ces “miss” élues dans chaque quartier de Valencia, défiler dans les rues en robe traditionnelle ? Comment voir autrement ces hommes les accompagnant vêtus de leur costume d’époque ? Puis tous, enfants compris, arborent fièrement et sous les applaudissements de la foule, le drapeau de la communauté de Valencia. Ainsi, participer aux Fallas, au coeur de l’architecture typique espagnole, bercé par le climat méditerranéen, ce n’est pas seulement assister à une fête. C’est recueillir le témoignage d’une Histoire qui continue de s’écrire sous nos yeux depuis des siècles.

 Dans les rues de Valencia, un hommage à la culture ancestrale locale.
Les reines des Fallas et leurs compagnons en costume d’époque arborent fièrement le drapeau de la communauté de Valencia.

Car il ne s’agit pas seulement d’une ode au passé et aux traditions ! Les nombreux jeunes et enfants sont aussi là pour rappeler que la culture contemporaine et même celle de demain a toute sa place aux Fallas de Valencia. Quoique, pas besoin d’être jeune pour sortir batteries, guitares et autres cuivres pour apporter un rythme endiablé.

Les Fallas de Valencia entre passé, présent et futur
pas besoin d’être jeune pour sortir batteries, guitares et autres cuivres pour apporter un rythme endiablé.

Les fameux ninots des Fallas pour les grands comme pour les petits

Certes, les Fallas de Valencia sont un patrimoine immatériel de l’humanité. Pourtant, les réduire à ce label ferait presque oublier que leurs prémices sont bien concrètes. Une origine à chercher du côté des artisans. D’ailleurs, ces derniers sont bien là au coeur des Fallas, eux aussi au service de cette célébration de la culture locale ! C’est ainsi que viennent se mêler à l’atmosphère générale les effluves de spécialités locales reconnues comme la célèbre paëlla ou les gagoûts.

Tous unis pour glorifier sa part de Valencia.
Les artisans de Valencia sont bien là au coeur des Fallas, eux aussi, au service de cette célébration de la culture locale !

Tous unis pour glorifier sa part de Valencia

Cependant, ce ne sont pas spécialement les artisans culinaires qui ont fait naître la tradition des Fallas. En effet, il faut plutôt chercher du côté des charpentiers. Ceux-ci, travaillant tard la nuit, s’éclairaient à l’aide de grandes pièces en bois qu’ils brûlaient au retour des beaux jours. En fait, les ninots sont des hommages esthétisés à ces pièces de bois. Des hommages qui rassemblent petits et grands dans les quartiers de Valencia. Car les habitants des 87 quartiers de la ville construisent tout au long de l’année deux ninots. L’un est monumental et adulte, l’autre est plus petit et enfantin. Quoiqu’il en soit, pendant trois semaines, ces ninots sont la fierté du quartier et ses habitants.

Les fameux ninots des Fallas pour les grands comme pour les petits
Les habitants des 87 quartiers de la ville construisent tout au long de l’année deux ninots. L’un est monumental et adulte, l’autre est plus petit et enfantin.

Ainsi, ce lien social, cette cohésion à l’intérieur des quartiers fait ensuite l’objet de partage. Car tous les ninots sont amenés à concourir et à participer aux Fallas. Quoiqu’un seul d’entre eux échappera aux flammes de la Créma. En effet, le 19 mars, en clôture de l’événement, la nuit valencienne s’illumine du feu de ces sculptures de bois. Un événement à voir et à vivre dans la droite lignée de ce que l’on peut imaginer de la furia espagnole. Toutefois, on ne peut s’empêcher d’avoir un petit pincement au coeur. En effet, au-delà du travail investi dans leur construction, certaines valent, le temps de leur existence, de véritables oeuvres d’art.

 Les Fallas : une fête pour sentir le coeur de Valencia
Au-delà du travail investi dans leur construction, certains nnots valent, le temps de leur existence, de véritables oeuvres d’art.

Les Fallas : une fête pour sentir le coeur de Valencia

Les Fallas ne se regardent pas. Elles se vivent ! Oui, il faut ressentir les déflagrations de la Mascléta, la fierté du peuple valencien célébrant sa culture et son Histoire. Aussi, il faut ressentir l’investissement et l’application lors de la Plantà. Voir seulement ces célébrations, c’est se priver de tout un pan des Fallas, de leur atmosphère, de leur effervescence… Et donc de tout ce qui fait d’elles plus qu’une simple fête.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest