Portraits

Toujours sur le même pont, j’ ai été fasciné par quelques « gueules » collant parfaitement à leurs personnages. Vous y trouverez quelques éventaires d’ objets, allant de la photo aux bijoux, typiquement touristiques, mais il y a là quelques personnages qui méritent un arrêt un peu prolongé: un dessinateur-caricaturiste-portraitiste, faisant des croquis à la demande, qui semble toujours avoir été là et un orchestre de Dixieland, auto-baptisé « orchestre du pont », dont chacun des musiciens est une histoire à lui seul, du moins au niveau de mon imaginaire.