Au coeur de la communauté de Valencia, la fortaleza de Xàtiva surplombe la vallée Bixquert. Toutefois, au-delà de cette région de l’est de l’Espagne, Xàtiva est aussi une ville. Une ville bâtie dans la continuité des remparts du château fort.

Xativa, la ville Valencia Espagne. Une photo de Eric Wayaffe pour: ombres-et-lumières.eu.
Xativa, la ville et ses petites rues

La ville comme prolongement du château de Xàtiva

C’est dans une ambiance latine que l’on accède à la fortaleza de Xàtiva. C’est dans un environnement similaire qu’on la quitte. En effet, les oliviers et les murs romains font office de pont entre les remparts du château et ceux de la ville. Puis les constructions ibériques à même la pierre finissent de nous plonger dans l’antiquité.

La ville comme prolongement du château de Xàtiva
les constructions ibériques de Xàtiva à même la pierre finissent de nous plonger dans l’antiquité

D’ailleurs, c’est bien plus qu’une plongée dans l’Histoire. C’est tout autant une plongée vers la ville de Xàtiva. Car, au gré des marches, en longeant les remparts urbains rappelant ceux de la fortaleza, nous voici aspirés dans les rues de cette cité d’Espagne. Des rues qui rappellent, elles aussi, l’ancienneté de la ville. Et cette ancienneté s’expose au fur et à mesure que l’on descend les marches à travers ces toits typiquement méditerranéens influencés par l’architecture romaine.

Xàtiva : toits typiquement méditerranéens influencés par l’architecture romaine
Au gré des marches, en longeant les remparts urbains rappelant ceux de la fortaleza, nous voici aspirés dans les rues de Xàtiva.

Pourtant, ces tuiles couleur brique ne sont qu’un avant-goût. En effet, une fois dans les rues Xàtiva, celles-ci étalent leur ascendance médiévale. Elles sont étroites, sinueuses et hautes. Hautes, oui, mais pas assez, cependant, pour échapper aux rayons du soleil qui innondent la communauté de Valencia. Toutefois, c’est bien suffisant pour apposer sur les promenades des passants un léger voile rafraîchissant. C’est l’une des particularités de Xàtiva : associer sa chaleur méditerranéenne à sa finesse insoupçonnée.

L’une des particularités de Xàtiva : associer sa chaleur méditerranéenne à sa finesse insoupçonnée.
Une fois dans les rues Xàtiva, celles-ci étalent leur ascendance médiévale.

Une cité bâtie autour de la culture chrétienne

Mais parcourir ces rues étroites et sinueuses, c’est aussi l’occasion de croiser une église. Car oui, Xàtiva en dénombre beaucoup. Huit sans compter celle de Sant Feliu à l’extérieur de la ville. La plus emblématique d’entre elles est la Colegiata Santa Maria, l’autre chaperon de Xàtiva après la fortaleza. Emblématique à plus d’un titre d’ailleurs puisqu’elle constitue un monument fanion de cette cité d’Espagne. Mais aussi parce qu’elle est une digne représentante du style gothique valencien qui allie aussi bien les racines méditerranéennes de la communauté de Valencia et l’héritage musulman du Moyen-Âge.

Xàtiva : une cité bâtie autour de la culture chrétienne
La plus emblématique des églises de Xàtiva est la Colegiata Santa Maria, son autre chaperon après la fortaleza.

Comment parler d’églises et d’Histoire sans mentionner la famille Borgia ? En effet, son ombre plane sur Xàtiva puisque nombre de ses représentants y sont nés et y ont vécu. Parmi eux, on retrouve les papes Callixte III et Alexandre VI dont la maison existe toujours.

Mais l’héritage de cette famille bourgeoise très influente à partir du XIVe siècle ne se limite pas aux deux papes. Aussi illustres soient-ils. Non. De nombreux monuments perdurent encore aujourd’hui à leur initiative. On pense notamment au couvent de San Francesc et sa célèbre fontaine. Mais on leur doit aussi, entre autres, le monastère de Santa Clara et le monument qui abrite aujourd’hui le musée des Beaux-Arts de Xàtiva.

Le couvent de San Francesc et sa célèbre fontaine à Xàtiva
La fontaine du couvent de San Francesc à Xàtiva que l’on doit à la famille Borgia

Quoiqu’il en soit, malgré certaines influences architecturales, ce paysage très chrétien tranche avec l’empreinte musulmane beaucoup plus prégnante laissée sur le château fort de Xàtiva.

Chaleur et douceur : les deux parures de Xàtiva

Mais les églises et les monuments religieux qui essaiment Xàtiva ne se résument pas seulement à leur portée culturelle et historique. En effet, ils participent à l’ambiance globale de la ville. Car la cité espagnole s’organise autour de ces bâtiments. Et si vous avez toutes les chances de croiser une église à Xàtiva, vous en avez tout autant de vous arrêter sur une place attenante. C’est le cas pour la plaça San Francesc adossée au couvent ou encore la plaça de la Mercè surplombée par la Parroquìa du même nom.

Chaleur et douceur : les deux parures de Xàtiva
Si vous avez toutes les chances de croiser une église à Xàtiva, vous en avez tout autant de vous arrêter sur une place attenante.

En tout cas, ces places constituent des moments de répit souvent à l’ombre rafraîchissante d’arbres isolant des chauds rayons de soleil de Valencia.

Cependant, ces places ne sont pas les seules à trancher avec le chaud soleil méditerrannéen. Les rues de Xàtiva y participent, certes. Mais la ville a aussi comme particularité de se situer aux croisement de nombreux cours d’eau. Ainsi, Xàtiva se dote de différents surnoms. Cela peut être la ville aux vingt-cinq cours d’eau ou la ville aux mille fontaines. La fontaine de San Francesc n’en est donc qu’une parmi tant d’autres comme celle de la plaça de la Trinitat. D’ailleurs, la légende veut que les 25 cours d’eau parcourant Xàtiva se rejoignent au niveau de la fontaine royale des vingt-cinq becs. Quoiqu’il en soit, ce sont autant d’occasions de se rafraîchir au gré des déambulations.

Xàtiva peut être la ville aux vingt-cinq cours d’eau ou la ville aux mille fontaines
La légende veut que les 25 cours d’eau parcourant Xàtiva se rejoignent au niveau de la fontaine royale des vingt-cinq becs. Quoiqu’il en soit, ce sont autant d’occasions de se rafraîchir au gré des déambulations.

La fortaleza pour l’Histoire, la ville pour l’atmosphère

Il existe un lien indéniable entre Xàtiva et le château fort qui la surplombe. Mais, alors que la fortaleza est sujette à l’émerveillement, la ville constitue plutôt un endroit de détente. Enveloppées par la chaleur méditerranéenne, les rues et les places typiques de l’Espagne sont conçues pour l’atténuer et apporter leur douceur à ceux et celles qui les empruntent.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Si vous désirez voir plus de photos sur le même thème, je vous suggère le(s) album(s) photo(s) suivant(s):

Dommage, il n' y a pas d' album photo lié