Valencia et « Las Fallas » est tout un poème, une débauche de bruits, une fureur de feu, des feux d’ artifices à toute heure du jour et de la nuit.

C’ est également une foule compacte s’ extasiant devant la belle bleue, sur bleu du ciel, ou la belle rouge.

Ce sont des petits groupes de musiciens déchaînés.

Ce sont des chanteurs des rues.

C’ est une atmosphère, vous avez dit atmosphère, de plus en plus démente durant la semaine qui précède le jour fatidique où les fallas seront brûlées. Hé oui, des mois de travail réduits en cendre sauf pour une qui, jugée la meilleure, sera gardée dans un musée dédié.

Ah oui, c’ est vrai, j’ oublie, vous ne savez pas ce que sont ces fameuses « fallas ». Ce sont des représentations statuaires des échecs de l’ année.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Eric Wayaffe
Photographe avant tout, j’ ai un certain nombre de cordes à mon arc. Même si la mise en page pourrait faire sourire un graphiste de profession, ce site est comme mes photos: sobre et structuré. Je joue avec WordPress depuis 2010 et j’ en suis arrivé à suffisamment son code pour intervenir dedans lorsque c’ est nécessaire. Même si j’ ai décidé de me faire aider par des rédactrices et rédacteurs professionnels, je suis l’ auteur d’ une bonne partie des textes figurants dans ce journal. Je sais que « une photo vaut mille mots », mais un joli texte pour mieux les mettre en valeur ne nuit certainement pas. Et ils peuvent également transmettre les impressions d’ autres personnes sur mes photos, un point de vue différent du mien.Quant à savoir qui je suis exactement, l’ ensemble de ces pages vous donneront suffisamment d’ indices afin de vous permettre de vous faire votre propre opinion.
×

Panier