Valencia et « Las Fallas » est tout un poème, une débauche de bruits, une fureur de feu, des feux d’ artifices à toute heure du jour et de la nuit.

C’ est également une foule compacte s’ extasiant devant la belle bleue, sur bleu du ciel, ou la belle rouge.

Ce sont des petits groupes de musiciens déchaînés.

Ce sont des chanteurs des rues.

C’ est une atmosphère, vous avez dit atmosphère, de plus en plus démente durant la semaine qui précède le jour fatidique où les fallas seront brûlées. Hé oui, des mois de travail réduits en cendre sauf pour une qui, jugée la meilleure, sera gardée dans un musée dédié.

Ah oui, c’ est vrai, j’ oublie, vous ne savez pas ce que sont ces fameuses « fallas ». Ce sont des représentations statuaires des échecs de l’ année.

Ceci est une boutique de démonstrations, aucune commande ne sera acceptée Ignorer

vulputate, leo efficitur. suscipit accumsan dolor sed Praesent odio mattis ultricies porta.
×

Panier