J’ ai découvert cette faille dans le temps il y a de cela quelques années, lorsque le marché médiéval d’ Etterbeek a déménagé pour installer ses pénates à deux pas de chez moi, dans le parc du cinquantenaire.

Je me suis rapidement rendu compte qu’ il était loin d’ être le seul sur la région Bruxelloise et ai donc commencé à leur rendre visite.

En parlant avec les participants, j’ ai rapidement compris que tous ces marchés ne se valaient pas, en quelque sorte une histoire de torchons et de serviettes à ne pas mélanger.

En règle générale ces marchés se divisent en deux parties: les artisans venus là pour vendre leurs produits et les compagnies de reconstitution pour faire le spectacle, ce qui peut créer des frictions: si les organisateurs sont laxistes envers les artisans, les compagnies risquent de ne pas revenir, mais les artisans sont une des principales sources de revenus pour l’ organisation. Et permet à celle-ci de défrayer les compagnies présentes.

J’ ai donc classé ces marchés en deux styles: les marchés, où les artisans prédominent et les campement où ce sont les compagnies qui font la loi

Ceci est une boutique de démonstrations, aucune commande ne sera acceptée Ignorer

id leo tempus id venenatis consectetur suscipit sit pulvinar justo Aliquam libero
×

Panier