Mes photos coup de coeur

Ce choix de photos est absolument subjecti: il comprend des photos que soit j’ apprécie pour leur rigueur, ou qui correspondent à un souvenir précis.

Au moment de la prise de vue

La photographie de rue

Lorsque vous photographier des personnes lors d’ un évènement, vous visualisez une situation qui vous semble intéressant, personne ne semble vous avoir remarqué, et puis… vous avez droit, brusquement à un rapide coup d’ oeuil, un regard direct juste au moment où vous déclenchez. Et vous pensez “et meeerde”, parce que la photo ne sera pas celle voulue. Pourtant, parfois, de retour au calme, ces photos peuvent s’ avérer être bien meilleures que celles imaginées et manquées.

La photographie de paysage

Vous partez sous un soleil éclatant pour photographier un paysage, une ville, un village et, soudain, le ciel se couvre. Peut-être, même, se met-il à pleuvoir. Bref les conditions changent dramatiquement. Ce que j’ apprécie avec le digital, c’ est qu’ il suffit de penser autrement pour, malgré cette mauvaise surprise, réaliser de très bonnes photos. A la condition qu’ une fois devant votre ordinateur vous puissiez retrouver l’ état d’ esprit qui vous a poussé à continuer votre prise de vues.

La lumière

En terme de lumières, j’ apprécie autant celle créée par un temps pourri comme celle d’ un soleil éclatant. Les gros nuages peuvent facilement être retravaillés pour dramatiser le ciel, donnant une sensation de mauvais temps pire que celle vécue. Le soleil permet de sculpter et hiérarchiser, grâce au jeu, à l’ alternance, des ombres et des lumières. J’ ai un petit faible pour le soleil du sud, en début d’ après midi, parce qu’ il est un révélateur de matières, de structures.

Le travail de post production

Les photos réalisées dans ce genre de conditions ne sont pas simples à travailler, mais j’ aime leurs rendus si particuliers

Le laboratoire photo

Déjà, à l’ époque où je réalisais mes tirages au laboratoire chimique, le rendu de mes photos était de type contrasté, afin, justement de mieux faire ressortir les détails et lumières. Il s’ agissait de photographies en noir et blanc, le laboratoire couleur nécessitant une installation bien plus importante.

L’ ordinateur

Cette propension naturelle, bridée par les limitations techniques du tirage photo sous agrandisseur, n’ a fait que croître lorsque je suis passé au traitement à l’ ordinateur: les limitations sont bien moindres, pire, vu leur quasi inexistante, il est facile de faire n’ importe quoi.


Ces photos sont donc autant de souvenirs que des illustrations de lieux que j’ ai visité, de portraits de gens dont j’ ai croisé la route, …, tout en vous montrant l’ évolution de ma façon de travailler une image après avoir poussé sur le déclencher de mon appareil photo.

Meow Gallery: The gallery is empty.