Ce jour là, il m’ a fallu bien du courage pour sortir photographier le marché médiéval de Forest: le temps était typiquement Belge, avec un ciel si bas, une pluie fine persistante.

Le marché médiéval de Forest

A Bruxelles, il y a deux gros marché médiévaux: celui d’ Etterbeek et de celui de Forest.

Celui de Forest se tient dans le parc d’ une ancienne abbaye et a un côté plus “fermé”: en arrivant par son entrée principale, le curieux passe par une porte qui semble avoir été dressée là depuis la nuit des temps.

L’ organisation du marché médiéval

Comme au marché médiéval d’ Etterbeek, la partie moderne dédiée à la restauration est nettement séparée des artisans et compagnies médiévales.

Mais ici, à Forest, le public me semble bien différent: il y a bien plus de gens “costumés” qu’ au cinquantenaire. Cependant cette fine pluie a peut-être eu raison d’ un public moins motivé, plus curieux que faisant partie de ceux qui parcourent, en tenues médiévales, renaissance, ou, plus fantaisie, inspirés des films d’ “héroic fantaisy” recréant un monde médiéval imaginaire, voire y introduisant un aspect féérique.

Ici j’ ai eu bien plus la sensation d’ être dans une sorte de confrérie, d’ avoir voyagé dans le temps pour finir dans un village de toile réellement médiéval. Même la boue m’ a semblé d’ époque.

Les photos de cet article ont été réalisées lors de(s) projet(s) suivant(s) :

Le monde médiéval
Les marchés et campements médiévaux regroupent tant des compagnies de reconstitution médiévale que des artisans s' inspirant de cette époque
Eric Wayaffe

Si vous désirez voir plus de photos sur le même thème, je vous suggère le(s) album(s) photo(s) suivant(s):

Portraits médiévaux
Eric Wayaffe
Eric Wayaffe
Photographe avant tout, j’ ai un certain nombre de cordes à mon arc. Même si la mise en page pourrait faire sourire un graphiste de profession, ce site est comme mes photos: sobre et structuré. Je joue avec WordPress depuis 2010 et j’ en suis arrivé à suffisamment son code pour intervenir dedans lorsque c’ est nécessaire. Même si j’ ai décidé de me faire aider par des rédactrices et rédacteurs professionnels, je suis l’ auteur d’ une bonne partie des textes figurants dans ce journal. Je sais que « une photo vaut mille mots », mais un joli texte pour mieux les mettre en valeur ne nuit certainement pas. Et ils peuvent également transmettre les impressions d’ autres personnes sur mes photos, un point de vue différent du mien.Quant à savoir qui je suis exactement, l’ ensemble de ces pages vous donneront suffisamment d’ indices afin de vous permettre de vous faire votre propre opinion.
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email