C’ est en revenant au marché médiéval d’ Etterbeek une année plus tard, en 2014, que j’ ai décidé de devenir un reporter voyageur temporel, spécialisé dans le médiéval.

Je n’ entrais plus dans un monde inconnu, des marchands rencontrés un an plus tôt, retrouvés au marché médiéval de Forest, se trouvaient de nouveau à celui d’ Etterbeek

Le marché médiéval d’ Etterbeek 2014, quoi de neuf?

D’ abord ceux que j’ ai retrouvé au marché médiéval d’ Etterbeek

Il y a un an, j’ avais fait connaissance d’ une famille qui tient une tente taverne et qui sont un de mes points de référence dans ce marché médiéval

Il y a un an, j’ avais eu le plaisir de voir et entendre Prima Nocta, et ce plaisir s’ est renouvelé cette année.

J’ avais bavardé avec les membres d’ une compagnie de reconstitution médiévale et les ai retrouvés fidèles au poste.

Ce que j’ ai découvert en 2014 dans ce marché médiéval

D’ abord des têtes, des visages, des gueules.

Il semblerait qu’ un marché médiéval, outre un public familial qui y voit une occasion de sortie, attire des gens hors normes, dans le sens difficiles à classer, dont les vêtements, d’ inspiration médiévale, semblent faits pour eux, alors qu’ une tenue moderne les rendraient probablement plus anonymes.

Ensuite des personnes qui vont, d’ Avril à Octobre, vivre au rythme des marchés médiévaux, se déplaçant de l’ un à l’ autre pour y planter leurs tentes médiévales et venant parfois de loin: j’ y ai découvert des Français, des Allemands, des Hollandais. 

Pour eux, si le monde des marchés médiévaux est un gagne pain, c’ est également un art de vivre.

J’ ai également trouvé plus de compagnies de reconstitution, le marché prenant de l’ ampleur ainsi que sa réputation.

J’ ai particulièrement apprécié une grande tente médiévale, véritable maison de toile, avec son ameublement, table, chaise, …, ainsi qu’ une zone chambre à coucher avec son lit.

Eric Wayaffe
Photographe avant tout, j’ ai un certain nombre de cordes à mon arc. Même si la mise en page pourrait faire sourire un graphiste de profession, ce site est comme mes photos: sobre et structuré. Je joue avec WordPress depuis 2010 et j’ en suis arrivé à suffisamment son code pour intervenir dedans lorsque c’ est nécessaire. Même si j’ ai décidé de me faire aider par des rédactrices et rédacteurs professionnels, je suis l’ auteur d’ une bonne partie des textes figurants dans ce journal. Je sais que « une photo vaut mille mots », mais un joli texte pour mieux les mettre en valeur ne nuit certainement pas. Et ils peuvent également transmettre les impressions d’ autres personnes sur mes photos, un point de vue différent du mien.Quant à savoir qui je suis exactement, l’ ensemble de ces pages vous donneront suffisamment d’ indices afin de vous permettre de vous faire votre propre opinion.
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
×

Panier

Panier