J’ ai été visiter le campement médiéval de Sterkhofs en compagnie de deux amis, et le mot visite est le mot bien choisi. En fait j’ ai eu la sensation de ne pas y être à ma place, l’ envie de laisser ces braves gens jouer entre eux. Un sensation de touriste perdu dans une lointaine tribu.

Description du campement médiéval De Sterkhofs

Le campement médiéval de Sterkhofs se situe sur un domaine dans la périphérie d’ Anvers et celui-ci est suffisamment vaste, trop vaste peut-être, pour y accueillir de nombreuses compagnies de reconstitution médiévale. Mais ainsi, ces derniers et les marchands ne se mélangent pas.

Pour la première fois, j’ ai eu une sensation d’ ennui, tant de ma part que de celle des participants. Mais n’ étais-je peut-être pas au mieux de ma forme photographique, occupé à bavarder avec mes amis. Ou est-ce la disposition des différentes compagnies de reconstitution médiévale éparpillées à travers ce vaste domaine.

La bataille du campement médiéval de Sterkhofs

En fait, j’ y étais allé surtout pour accompagner deux amis venus essentiellement pour voir la reconstitution d’ une bataille médiévale.
Tous les ingrédients du spectacle étaient là : chevaliers en armure, hommes d’ armes, drapeaux flamboyants, canons, archers, … . Même le soleil était de la partie, un peu timide soit, mais de plus en plus présent.
Avant la bataille il y eu quelques démonstrations de tir de canons et autres caronades plus ou moins portatives.
Lorsque les deux armées se sont présentées sur le champ de bataille, leur défilé a été impressionnant. Mais une fois chacune groupée dans leur coins respectifs, elles ne paraissaient déjà  plus si nombreuses.
Et cela commence …,mais à  l’ autre bout du terrain ce qui m’ empêche de vraiment bien distinguer ce qui se passe.
J’ avais choisi de me poster sur le côté face au soleil pour avoir des lumières en contre jour, mais la largeur du terrain était telle que l’ action qui se déroulait à  l’ autre bout était difficilement compréhensible à  l’ oeil nu. Même avec mon petit téléobjectif, je ne pouvais photographier que des groupes compacts.
Enfin la bataille se déplace sur l’ autre aile, la mienne, et se rapproche le temps de quelques plans plus serrés avant de repartir de l’ autre côté.

Malheureusement la bataille a les défauts du campement médiéval de Sterkhofs: un espace beaucoup trop grand pour le nombre de participants.

Les marchands médiévaux

Par contre côté marchands, nous avons été gâtés, mais j’ ai regretté ne pas avoir de liquide sur moi: ici, point de paiement par carte, nous sommes vraiment à l’ époque médiévale, au moyen âge.
Ils sont venus d’ un peu partout et j’ y ai vu les principaux marchands d’ armes, épées, haches,…, dont je connaissait les sites internet, ainsi que d’ autres vendant des vêtements, des chapeaux, des chaussures, des gants,.. et tout cela d’ époque médiévale, ou presque. Recrées tel que les sources datant du moyen âge nous en parle.
Pour qui a besoin de s’ équiper, le campement de Sterkhofs est un bon choix, de par la diversité et la qualité des offres.

Et le côté moyen âge?

C’ est probablement un des éléments que j’ ai le plus apprécié: un véritable respect du moyen âge en tant qu’ époque de notre histoire.

Les photos de cet article ont été réalisées lors de(s) projet(s) suivant(s) :

Le monde médiéval
Les marchés et campements médiévaux regroupent tant des compagnies de reconstitution médiévale que des artisans s' inspirant de cette époque
Eric Wayaffe

Si vous désirez voir plus de photos sur le même thème, je vous suggère le(s) album(s) photo(s) suivant(s):

Chaque album représente un évènement ou un lieu où mon appareil photo a sévi: la ville de Valence en Espagne, Prague que ce soit sous la Neige ou le soleil printanier, des évènements musicaux Bruxellois, souvent très Rock and Roll, des évènements dits médiévaux, pour plus d’ explications voir les projets, la Ville de Liège.
Eric Wayaffe
Portraits médiévaux
Eric Wayaffe
Campements médiévaux
Eric Wayaffe
Eric Wayaffe
Photographe avant tout, j’ ai un certain nombre de cordes à mon arc. Même si la mise en page pourrait faire sourire un graphiste de profession, ce site est comme mes photos: sobre et structuré. Je joue avec WordPress depuis 2010 et j’ en suis arrivé à suffisamment son code pour intervenir dedans lorsque c’ est nécessaire. Même si j’ ai décidé de me faire aider par des rédactrices et rédacteurs professionnels, je suis l’ auteur d’ une bonne partie des textes figurants dans ce journal. Je sais que « une photo vaut mille mots », mais un joli texte pour mieux les mettre en valeur ne nuit certainement pas. Et ils peuvent également transmettre les impressions d’ autres personnes sur mes photos, un point de vue différent du mien.Quant à savoir qui je suis exactement, l’ ensemble de ces pages vous donneront suffisamment d’ indices afin de vous permettre de vous faire votre propre opinion.
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
×