J’ ai découvert le milieu de la reconstitution historique via un marché médiéval se tenant à côté de chez moi: le marché médiéval du’ Etterbeek qui tient ses assises annuelles au parc du Cinquantenaire de Bruxelles.

Ce type marché médiéval n’ est peut-être pas le meilleur moyen d’ aborder le domaine de la reconstitution historique, mais, pour le curieux que j’ étais, il est assurément le plus attrayant, de par son nombre d’ animations, malheureusement pas toutes historiques, mais très visuelles, ce qui intéressait bien plus le photographe que je suis.

Il faut savoir qu’ il y a divers niveaux dans ce qui se nomme en général “marché médiéval”.
Les deux plus fréquents sont donc:
le marché, joyeux mélange de compagnies représentant une partie de l’ histoire médiévale, et de marchands divers qui se contentent d’ évoquer la période.
Le campement, généralement le nom porte ce titre, est bien plus exigeant au niveau du respect de l’ historicité des participants, même au niveau des marchands.

Ici, il faut que je vous parle des compagnies de reconstitution: ce sont des associations de passionnés qui ont décidé d’ illustrer, avec leurs moyens, une période précise du moyen-âge. Comme ce dernier a duré un petit millénaire, il ont largement le choix du moment, avec un gros écueil: plus vous remontez dans dans le temps, moins il y a de sources sur lesquelles se baser.

La qualité de ce genre de rassemblement dépendra donc également de la qualité, en terme d’ exigences historiques, des compagnies présentes.
Équiper une compagnie coûte cher, à la fois au groupe et individuellement: celle-ci sera propriétaire d’ éléments tels les tentes, braseros, ustensiles de cuisine, …, mais chaque membre devra encore s’ habiller en fonction du personnage représenté.
Si un simple paysan n’ a pas trop de problème, surtout s’ il sait coudre un minimum, un chevalier ou un noble, lui, devra posséder une véritable garde robe: vêtements de ville, de parade, armure,… .
Raisons pour Lesquelles les compagnies un peu installées, se font rémunérer pour leurs “prestations”.

Le troisième élément qui fera le succès d’ un campement est donc l’ organisateur et les moyens financiers qu’ il accepte d’ engager: si les marchands d’ objets médiévaux sont une source de revenus, ils paient leurs emplacements, il est tentant de trop en inviter, ce qui risque de diminuer l’ attrait. Et, comme certains organisateurs de fêtes médiévales font payer l’ entrée aux bad aux, si la qualité et donc la réputation du campement médiéval faiblit, ce genre de rentrée diminue.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Retrouvez les articles inspirés de cet album photo:

No data was found