Wordcamp Lyon 2015

J’ attendais ce jour depuis longtemps, plus exactement depuis plus de quatre mois.
Une collègue, administrant avec moi et d’ autres un groupe Facebook dédié à la création d’ un premier thème sous WordPress, et habitant Lyon, nous a fait savoir que le « meet up wordpress » de Lyon avait décidé d’ organiser un wordcamp.
Dans la terminologie WordPressienne, il s’ agit d’ un gros rassemblement d’ aficionados, une sorte de grand messe, d’ une durée d’ une ou plusieurs journées, proposant des présentations les plus diverses tournant autour de notre CMS créateur de site favori.

« Quoi? », me direz-vous, « je croyais qu’ il s’ agissait d’ un blog de photographe et il vient nous parler de WordPress et de création de site! »
Comment croyez vous que ce site ait été créé? juste par la magie du Saint Esprit, ou alors en embauchant graphistes et designers? 

Non.

Je l’ ai construit de mes petites mains, codant ligne après ligne pour lui donner la forme qu’ il a actuellement. Avec l’ aide de graphistes qui m’ ont donné une mise en forme de départ, il y a plusieurs années de cela.
Mais j’ ai un peu triché: si vous avez bien lu ma biographie, vous verrez que j’ ai une formation de « matheux » qui m’ a appris, il y a plus de trente ans, à programmer. Même si les langages et supports ont changés, même si ente temps un nouveau concept dit de « programmation orientée objet » a vu le jour, le principe de base reste malgré tout le même: donner une suite logique d’ instructions aux ordinateurs.

Je m’ intéresse au web depuis fort longtemps, près de vingt ans, soit un peu après son arrivée dans nos contrées. Mes photos ont hanté bien des forums et autres sites pour photographes ou artistes.
J’ ai d’ abord créé un premier site sur un plateforme dédiée aux artistes et qui mettait à disposition des outils permettant de créer des galeries. Mais je n’ étais pas chez moi et le format proposé ne me correspondait pas.
Durant mon séjour à Madère, un ami m’ a initié aux mystères de l’ html et du css, avec l’ aide du logiciel Dreamweaver. J’ ai donc, ainsi pu mettre en ligne un premier site entièrement basé sur ces deux langages. Il était lourd à mettre à jour mais a malgré tout tenu deux ou trois ans.
Ensuite est venu le site en Flash. Pour un photographe il était presque l’ idéal: très visuel, des galeries plus simples à mettre à jour et la possibilité d’ ajouter des pages, d’ autres galeries. Mais avec un gros défaut, à un moment où les moteurs de recherche montaient en puissance: le côté impénétrable, « boite noire » pour ces derniers.
Une connaissance m’ a alors parlé des CMS et plus particulièrement de Joomla. Mais, pour paraphraser Jules César, je pourrais dire que j’ ai essayé, j’ ai vu et j’ ai été vaincu. Le principal écueil étant une manière de programmer nécessitant nettement plus que mes connaissances de base. J’ ai ensuite essayé WordPress et ce fût « la » révélation.
Il ne me restait plus, alors, qu’ à apprendre, ce que je fais depuis cinq ans.

Et, donc…
Je connaissais l’ existence des Wordcamps mais ne m’ estimais pas encore suffisamment pointu que pour y participer. De plus ils avaient lieu dans des villes « lointaines », c’ est à dire joignables avec une longue période en train et la nécessité de me trouver un logement de deux nuits. Cela ne m’ attirait pas.
Et puis,…
Il y eu cette invitation d’ une amie Facebook, co-administratrice du groupe « mon premier thème wordpress »: « Pourquoi ne viendriez vous pas loger chez moi? »

Même en TGV, la distance à couvrir était importante, mais pourquoi ne pas partir toute la semaine, quatre jours de photos et un de Wordcamp WordPress. C’ est donc ce que j’ ai fait. Vous découvrirez donc, dans les prochains articles, des photos réalisées au début de la semaine, à Marseille et une petite série faite le samedi à Lyon, une rencontre avec la Cacophonie.

Informations pratiques pour les participants au Wordcamp Lyon 2015

Si vous figurez sur ces photos et que vous aimeriez les avoir sur votre profil ou page Facebook, vous avez deux solutions: soit vous partez de la page «banque d’ images d’ ombres et lumières» et partagez celles qui vous intéressent, soit vous m’ ajoutez à vos contacts et je partagerai à partir d’ un dossier « photos wordcamp » créé dans ma page de fans.
Si vous désirez récupérer des fichiers photos pour votre usage personnel, ou si vous désirez un tirage, d’ ici peu sera mise en place une page e-commerce dédiée au Wordcamp. Il ne s’ agira pas de vendre, au sens strict du terme, des photos mais plutôt de me permettre de rentrer dans les frais de voyage, via des « donations ».

Mais je vous demanderai un peu de patience: d’ un côté je code moins vite que la plupart d’ entre vous, mais j’ entre également dans une période où mes activités de photographe prennent le pas sur celle de développeur.

J’ ai suivi les conférences suivantes et ne trouverez donc que les photos liées à celles-ci: