Quelques cartes postales

Habitué au noir et blanc et n’ ayant plus visualisé mes images en couleur depuis près de 10 ans, ce passage au digital couleur a été un vrai problème. Depuis longtemps, je privilégie le mauvais temps pour mes photos de paysages, qu’ ils soient urbains ou non: les images finales y gagnent en densité émotionnelle, en ambiance, en force. Mais ici, que faire avec un grand ciel uniformément bleu. Je suis donc allé me promener du côté du château et d’ un parc voisin pour y trouver l’ inspiration: en prenant de la hauteur, j’ ai pu opposer les couleurs des toits avec le ciel et un peu de verdure des arbres.

Avec pour résultat un côté un peu carte postale: bien construite, équilibrée, mais manquant de personnalité, de force.