Prague, le retour

Prague, le retour, comme dans les films. Et parce qu’ au cinéma le technicolor a suivi le noir et blanc, cette série est en couleur. 

En arrivant, hier matin, je me suis tout de suite demandé « est-ce bien la ville que j’ avais découverte l’ hiver dernier? », tant ces rues sous le soleil me paraissaient peu familières. Pire: je ne retrouvais plus mes points de repère. Alors, j’ ai fait ce que je fais toujours en arrivant dans un lieu inconnu: un flot de photos. Et puis petit à petit les souvenirs me sont revenus, et ce flot d’ images a diminué en intensité.

Mais il est malgré tout resté élevé, car, pour la première fois je réalisais une série personnelle en digital et, n’ ayant pas pour m’ aider le rythmes des films à changer, je n’ ai pas trop prêté attention à ce qui s’ entassait dans mes cartes mémoires. Autre nouveauté: un vision nettement coloriste. J’ ai été fort surpris en découvrant le résultat, le soir sur mon écran.

Au programme de cette semaine Praguoise: trois jours de flâneries photographiques durant lesquels j’ ai essayé de retrouver certains des points de vues utilisés l’ hiver dernier, trois jours de workshop intensifs dans un superbe château (photos avec modèles), une journée de flânerie pour clore ce séjour. Mais, comme s’ il savait que celui-ci touche à sa fin, le soleil nous a quitté.