Campement médiéval de Sterkhofs

J’ ai été visiter ce campement , et le mot visite est le mot bien choisi. En fait j’ ai eu la sensation de ne pas y être à ma place, l’ envie de laisser ces braves gens jouer entre eux. Un sensation de touriste perdu dans une lointaine tribu.
Le campement du Sterkhofs se situe sur un domaine dans la périphérie d’ Anvers et celui-ci est suffisamment vaste que pour y accueillir de nombreuses compagnies et marchands sans que ces derniers ne se mélangent aux premiers. Peut-être est-ce la raison de cette sensation de froideur, d’ ennui qui émanait des compagnies.

La Bataille

J’ y étais allé avec deux amis essentiellement pour voir la reconstitution d’ une bataille médiévale.
Tous les éléments du spectacle étaient là: chevaliers en armure, hommes d’ armes, drapeaux flamboyants, canons, archers,… . Même le soleil était de la partie, un peu timide soit, mais de plus en plus présent.
Avant la bataille il y eu quelques démonstrations de tir de canons et autres caronades plus ou moins portatives.
Lorsque les deux armées se sont présentées sur le champ de bataille, leur défilé a été impressionnant. Mais une fois chacune groupée dans son coin respectif, ils ne paraissaient déjà plus si nombreux.
Et cela commence….,mais à l’ autre bout du terrain ce qui m’ empêche de vraiment bien distinguer ce qui se passe.
J’ avais choisi de me poster sur le côté face au soleil pour avoir des lumières en contre jour, mais la largeur du terrain était telle que l’ action qui se déroulait à l’ autre bout était difficilement compréhensible à l’ oeil nu. Même avec mon petit téléobjectif, je ne pouvais photographier que des groupes compacts.
Enfin la bataille se déplace sur l’ autre aile, la mienne, et se rapproche le temps de quelques plans plus serrés avant de repartir de l’ autre côté.

Ce que j’ en ai retenu.

A vrai dire très peu, n’ ayant rien compris à ce qui se passait. Cela est du, à mon avis, à la taille du terrain. je suis d’ accord que des mesures de sécurité doivent être prises, mais à ce point cela nuit au spectacle. J’ ai donc été assez déçu.
Quant aux camps des différentes compagnies médiévales proprement dits, ils ressemblent peu ou prou à ceux du même genre que j’ ai visité ces deux dernières années: des campeurs essayant de faire passer le temps. Donc je n’ ai pas eu très envie d’ y faire de nombreuses photos.

Les marchands

Par contre côté marchands, j’ ai regretté ne pas avoir de liquide sur moi, car, ici, point de paiement par carte.
Ils sont venus d’ un peu partout et j’ y ai vu les principaux marchands d’ armes ainsi que d’ autres vendant des vêtements, des chapeaux, des chaussures, des gants,.. et tout cela d’ époque. Enfin, reconstitué tel qu’ à l’ époque.
Pour qui a besoin de s’ équiper, le campement du Sterkhofs est un bon choix, de par la diversité et la qualité des offres.
J’ y ai même essayé un superbe casque Viking. Heureusement que je n’ avais pas d’ argent sur moi.

Posté dans Non classé